Descriptif : (Par l’éditeur) Au lendemain des Lumières : La vision postlaïque de J. G. Hamann est un monument d’érudition contemporaine concernant le philosophe allemand du XVIIIe siècle J. G. Hamann, le père fondateur de ce qui est maintenant connu sous le nom d’orthodoxie radicale. Cette œuvre magistrale fait connaître pour la première fois au public français un luminaire du Siècle des Lumières, ami du philosophe Emmanuel Kant, mais oublié de la postérité. J. G. Hamann, appelé la bête noire des Lumières, a été le fondateur visionnaire du mouvement « métacritique » qui remet radicalement en question les principes fondamentaux de la raison laïque, soubassement de toute la civilisation occidentale moderne. Ce philosophe de premier plan avait prédit, avec une acuité prophétique hors pair, les maux et le nihilisme de notre époque, conséquences directes de la philosophie des Lumières qui aboutirait à l’évanouissement complet de Dieu et donc de l’homme, sa créature. Sa vie fascinante et son œuvre controversée et atypique qui traite avec finesse de sujets aussi divers et importants que la foi, la raison, la révélation, le christianisme, l’exégèse biblique, le langage, l’esthétique théologique, la sexualité, la religion, la politique, la relation entre judaïsme et christianisme orienteront les pensées et les cœurs vers la véritable Lumière des siècles qui brille dans les ténèbres : Le Christ ou Logos vivant, à la fois Créateur et Rédempteur. Par Lui, en Lui, en ce siècle tourmenté, l’unité du sens est de nouveau retrouvée à travers toute la réalité créée, à la fois dans l’Écriture, la création et l’histoire, là où la raison laïque avait désenchanté et désarticulé le monde.

Niveau : académique

John R. Betz, Au Lendemain des Lumières : La vision postlaïque de J. G. Hamann, La lumière, 2017